L'Herbier ALF du Cirad

Date de mise à jour : 18 octobre 2011

L’Herbier ALF du CIRAD, un patrimoine national! Environ 50.000 spécimens dont 60 types, c'est une collection unique qui n’a certainement pas d’équivalent dans les autres institutions botaniques du monde et qui présente un grand intérêt scientifique.

L’Herbier du Cirad

Est enregistré sous le nom ALF à l’INDEX HERBARIORUM (New-York Botanical Garden, Bronx, New-York 10458-5126, U.S.A.). Des collectes botaniques réalisées au Mali en 1958, à Sotuba, ont constitué la base originelle de l’Herbier ALF de l'Institut d’Elevage et de Médecine Vétérinaire des Pays Tropicaux. Cet herbier fut délocalisé de la région parisienne vers Montpellier en 1995 où il est actuellement conservé au Cirad sur le site du Campus de Baillarguet.

La collection

Elle renferme environ 50.000 spécimens, dont 60 types, qui représentent près de 5.500 espèces. Elle est spécifique de la zone tropicale sèche africaine depuis la Mauritanie jusqu’à la Mer Rouge. Bien que représentative, en particulier, des steppes et savanes des Domaines soudanien et Sahélien elle inclut également des plantes, herbacées et ligneuses, du Domaine guinéen.

La base de la collection a été réalisée à partir de travaux et recherches conduits sur les grandes zones d’élevage et de transhumance de l’Afrique. L’Herbier ALF contient, de plus, des spécimens en provenance d’Afrique australe (surtout du Zimbabwe), du Moyen-Orient et de divers autres pays. Près de 50 pays sont ainsi représentés dans la collection qui a été construite par le travail de plus de 300 collecteurs, aussi bien du Nord que du Sud.

L’équipe en place de la gestion de l’Herbier ALF a entrepris, dès 2008, une restructuration de la collection. Tous les spécimens actuellement intégrés dans la base de données ont été géoréférencés de façon à pouvoir cartographier la répartition des plantes collectées.

Une base de données

Une riche iconographie sera petit à petit associée aux informations contenues dans cette base. Ce sont en particulier les images des planches d’herbier qui sont en cours de digitalisation, des dessins et de nombreuses photographies. Cette base sera régulièrement enrichie par des milliers de spécimens ayant été montés, étiquetés et qui sont en attente de classement. De nouveaux échantillons, collectés au cours de récentes missions, permettront d’étendre les régions géographiques couvertes par l’herbier et d’augmenter le nombre d’espèces de la collection.

L’Herbier ALF, après avoir été en dormance pendant plus d’une décennie, a retrouvé le rôle qu’il a joué dans les domaines scientifiques, de l’éducation et de l’information. Des partenariats ont été mis en place avec diverses institutions impliquées dans la botanique et l’écologie végétale (Muséum National d'Histoire Naturelle à Paris, Conservatoire et Jardins Botanique de la ville de Genève) ainsi qu’avec des Universités européenne et africaines. La collection est ainsi souvent consultée dans le cadre d’études sur la génétique.

L’Herbier AFL est directement liée à la base «Fleurs d’Afrique et d’Europe» mise en ligne par le CIRAD.

Cet herbier, que l’on qualifie de «collection morte» est en fait très dynamique et très vivant. Bien qu’il représente l’une des plus belles collections de plantes vasculaires en provenance de l’Afrique soudano-sahélienne, il persiste au sein de ce vaste ensemble géographique des zones botaniquement mal connues desquelles il existe peu ou pas d’échantillons.

Date de mise à jour : 18 octobre 2011

  • Un problème avec les classeurs est la difficulté de générer un affichage "intelligent" des contenus... qui dépendent aussi peu que possible du conteneur. Faut-il afficher en regroupant les contenus par classeur (groupés sous le titre du classeur) ? Faut-il les afficher "fusionnés" (dans ce cas, quel ordre de tri utiliser ? celui du parent ?) ?
  • D'autre part, cet affichage spécifique est-il utile ou faudrait-il simplement intégrer les contenus des classeurs au mode d'affichage des enfants ? Dans ce cas, le contenu des classeurs doit-il apparaître comme du niveau 1 (puisque le classeur est "transparent") ou en niveau 2 ???
  • Ou alors, restreindre fortement l'usage des classeurs à des conteneurs très spécifiques ???
  • Clichés du diaporama de l'herbier

Cookies de suivi acceptés